Ensemble Convivencia

Friederike Schulz | soprane, vièle à archet  Bernard Revel | alto, luth, guiterne          Stéphan Olry | ténor, percussions  Xavier Bazoge | basse, guitare

En France, et sur la scène internationale, L’Ensemble Convivencia incarne l’esprit des musiciens comédiens du temps de Rabelais, Molière et Cervantès. Il est né de la rencontre de Friederike Schulz, chanteuse comédienne allemande et de Bernard Revel, luthiste guitariste originaire du Sud de la France. Bernard, élève à la Schola Cantorum de Bâle apportait sa passion pour la musique de la Renaissance et Friederike, élève de l’École de Jacques Lecoq à Paris, sa passion pour le théâtre du masque et du mouvement. En 1988, les deux artistes s’entourent de talentueux musiciens et comédiens et font leur première création au festival de Radio France à Montpellier. Pendant toute une semaine ils donnent le « Jeu de Robin et Marion », du Trouvère Adam de la Halle. Cette œuvre emblématique, impressionnante d’énergie et de virtuosité ouvre l’ensemble Convivencia à l’art acrobatique et polyvalent des jongleurs musiciens d’antan.

Une résidence leur est aussitôt offerte à l’Abbaye de Caunes Minervois (Aude), la prestigieuse abbaye aux deux cloitres superposés (médiéval et baroque). Les fonds sont européens, associés à ceux du Ministère de la Culture, de la Région Languedoc Roussillon, du Département de l’Aude, de la Fondation France Télécom et de la Commune de Caunes. Les créations s’enchaînent jusqu’au spectaculaire Roman de Renart, filmé par France 2 au festival de Pézenas, ville d’accueil de Molière.

En 1992, les artistes décident de se rapprocher du nord de l’Europe, l’Allemagne notamment et développer leur bilinguisme. Ils s’implantent à Strasbourg et deviennent très prolifiques. Ils créent de nombreuses productions parmi lesquelles la Nef des Fous de Brant, les Chants du Carnaval de Florence. À Strasbourg, ils profitent du mécénat de l’ES (Électricité de Strasbourg) et donnent pendant plusieurs années de nombreux concerts pour cette entreprise, notamment une longue série de concerts au Musée d’Art Moderne et Contemporain en visites guidées musicales, de la musique impressionniste à la musique contemporaine.

En 2001 nait le quatuor vocal actuel grâce à l’apport de 2 nouveaux chanteurs : Stephan Olry, ténor et Xavier Bazoge, basse. Les quatre chanteurs travaillent longtemps à la façon d’un quatuor à cordes afin de d’élaborer une justesse et un son commun d’ensemble. Ils obtiennent le Grand Prix Spécial du Jury de la Fondation Alsace en 2004.

En 2005, Ridley Scott choisit plusieurs chansons du CD « Troubadours » de Convivencia pour son film Kingdom of Heaven. La même année, le metteur en scène Georges Bonnaud, ancien comédien du Théâtre du Soleil, rejoint Convivencia comme metteur en scène. Deux activités se développent alors spontanément :

• Des créations inspirées de l’art de la Commedia dell’ Arte dont le        « Capitaine Fracasse créé à Euromuses, Opéra d’été de Dijon. Les Chansons de l’Arlequin et de Fracasse, l’Europe Musicale du Siècle d’Or Espagnol créé sur demande de l’Ambassade d’Allemagne à Madrid pour une tournée en novembre 2016.

• Des créations dans le monde de la musique traditionnelle, de véritables programmes de voyages musicaux de la méditerranée à l’Irlande. Nombreuses résidences et échanges artistiques avec les artistes corses.

Abondante discographie de Chansonniers, des Troubadours, Chansons au temps de François Villon, de Rabelais, les airs de cour du temps de Louis XIII, des chansons Traditionnelles…Musiques de documentaires historiques, de grands films. Le nouvel enregistrement réalisé à Strasbourg en 2016 et publié officiellement en septembre 2017 honore les plus grands compositeurs de la Renaissance Espagnole, concentrés dans la fameuse École Andalouse.